Un Psy dans la ville
Unpsydanslaville

narcissisme



Les jeunes filles rêvent, lit-on dans les contes de fées, elles rêvent de robes somptueuses, elles rêvent de prince charmant, elles rêvent de danser dans leurs bras, et surtout elles rêvent d’amour, avec un grand A. Ce rêve amoureux qui viendrait défaire de toute peine et de tous tracas et rendrait la vie idéale, reste tenace dans les imaginaires, même s’il prend des formes plus adaptées aux modes du temps.

l'idéalisation n'est pas la vie
Rêverie

De jeunes femmes rêveuses, les exemples abondent. Prenons Emma. Avant qu’elle ne s’appelle Bovary. Elle avait perdu sa mère très jeune et son père, ne pouvant l’élever seul, l’avait confiée aux Ursulines. Tout au long de son séjour au couvent, elle se réfugie dans des rêveries,

Lire la suite

vous avez dit victime ?

Depuis son émergence, dans les années 1990/2000, le terme de pervers narcissique fait florès. Il est entré dans le langage courant, à tel point que cette épidémie est suspecte. Notre société ultra libérale et individualiste se caractérise par une inflation des pathologies narcissiques. Nous sommes passés d’un légitime souci de soi à une obsession de soi.

Le pervers narcissique est le nom du sujet contemporain obsédé de lui-même et pour qui l’autre n’est qu’un moyen pour arriver à une satisfaction de toute-puissance. Cette obsession narcissique se traduit par une objectivation de l’autre, une déshumanisation des liens. Il faut bien convenir que le contexte sociétal l’y invite. La mise en concurrence qui commence dès l’école pour certains, qui se poursuit dans le cadre de la recherche d’un emploi, qui persiste dans le monde du travail a des effets féroces sur le narcissisme de chacun. Non qu’il se renforce, tout au contraire : à force d’obsessions, de contraintes imposées sur le corps, l’esprit, le narcissisme se fragilise car jamais le sujet ne se sent à la hauteur de ce qu’il lui est imposé. Ce n’est plus un hyper narcissique mais un « hypo »narcissique.

Lire la suite

L’association des concepts de perversion et de narcissisme, conçue à l’origine pour penser une forme psychopathologique désignée sous le vocable pluriel de « perversions narcissiques », s’est sensiblement vulgarisée au cours des dernières années. Jusqu’à la création d’une entité indépendante en elle-même, connue comme le loup blanc : le « pervers narcissique ».

narcissisme
Narcisse – Le Caravage

Ainsi un concept devant permettre de repérer un syndrome psychique, s’est quasiment transformé en personnage dont le portrait robot s’aligne dans les pages des moteurs de recherche. Ce « pervers narcissique » fait l’objet de blogs, de livres et d’articles de magasine, il serait embusqué dans les couloirs des entreprises, les coulisses des sociétés, et jusque dans l’intimité des alcôves. Mais que recouvrent ces deux notions familières du champ lexical de la psychanalyse et de la psychiatrie ?

Lire la suite

Narcisse : jolie fleur de Printemps et mythe illustrant les errances du Narcissisme.

Le Docteur John D. Gardner, professeur de psychiatrie à l’Université John Hopkins, a lancé une pétition destinée aux professionnels de santé, visant la destitution de Donald Trump en raison de son état mental. Elle a aujourd’hui recueilli plus de 22000 signatures.

Le professeur John D. Gardner estime que Donald Trump souffre d’un trouble narcissique « malfaisant » caractérisé par un trouble de la personnalité antisocial et un caractère paranoïaque, syndrome décrit pour la première fois par Erich Fromm pour expliquer la psychologie d’Hitler. Il parlait alors d’ « agressivité maligne ». Trois professeurs de psychiatrie avaient déjà demandé à B.Obama de faire subir à Donald Trump une expertise psychiatrique fin 2016.

L’avènement de Donald Trump au sommet de l’Etat d’une des plus grandes puissances mondiales effraie par son impulsivité, son absence de limites dans l’expression et l’action.

Le docteur John D. Gardner pose un diagnostic. Chaque professionnel de la santé mentale peut bien s’exercer à décrypter au travers de ce qu’il voit où se situe Donald Trump : a-t-il perdu le contact avec la réalité (alternatives facts), est-il borderline (questions de frontières justement), est-il sujet à un trouble narcissique?

Lire la suite