Un Psy dans la ville
Unpsydanslaville

Le nouveau DSM est arrivé

  • Troubles, toc, tag, dépression ça n’existe pas !
  • Comment ça, ça n’existe pas ?
  • Ce n’est pas parce ce que ça vient d’être voté que ça existe. Le nouveau DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) vient d’être élu démocratiquement. Et c’est ainsi que le DSM Nouveau est arrivé !

La dépression, les troubles et autres contrariétés n’y figurent pas, non parce que les psys cloitrés dans leurs hospices, asiles, cabinets et autre lieux d’activité ont observé les tristes, les fous, les taciturnes, les toqués, les tagués etc., mais parce qu’ils ont voté.

Chaque trouble qui figure dans le DSM est adopté par un vote qui tient compte des parts de marché : exploiter et des molécules disponibles dans les labo pharmaceutiques.

La nouvelle sémiologie DSM n’est pas descriptive mais prescriptive, puisqu’il n’y a aucune raison d’introduire troubles, toc et dépression s’il n’y a pas déjà un remède censé les guérir.

Ainsi, la plus petite parcelle de contrariété humaine ouvre au formidable marché des troubles !

Cette nouvelle sémiologie est elle un malentendu ?

Est-elle un produit commercial ? Est-elle l’effet d’une intolérance à l’humain ?

Si le fait d’être sur terre est sans remède, quel effet secondaire y-a-t-il à croire qu’on puisse en fabriquer un ?

Angélique Christaki

Mots clés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *